FR/

Quelques pièces du puzzle

Lia Rochas-Pàris compose avec les éléments. Des collages, des dessins, des sculptures en passant par des expositions sur une étagère dans le cadre de Shelves project ou encore des rencontres «Comme un roman-photo», Lia considère sa démarche artistique comme une accumulation de pièces d’un puzzle dont on devine les contours.

Sa pratique du collage matérialise cette vision. Ne se limitant pas seulement au papier, Lia Rochas-Pàris explore les formes, les espaces vides, les matières et les volumes, à travers l’utilisation de la peinture, de la terre, du cuir, du textile ou encore de la résine.

L’ exploration et la diversité des matières lui permet d’adopter une narration visuelle dans la lignée de ses recherches.

À travers ses œuvres, Lia Rochas-Pàris révèle son désir d’atteindre une forme d’harmonie par l’assemblage de sources éparses comme une alchimie. Cette volonté de faire monde se retrouve dans la récurrence des thèmes en tension qu’elle aborde comme l’apesanteur et le mouvement, la minéralogie ou encore la voie lactée.

Lia a exposé ses œuvres entre Paris et New-York en passant par Arles, Marseille ou Amsterdam. Elle multiplie les collaborations notamment avec GUCCI, La Villa Vassilieff, Le Coeur, À Rebours x Fondation Lafayette, Maison Lévy, Coralie Marabelle ou encore John Lobb dans le cadre du parcours Saint Germain.

What you see is What Art is*

Titulaire d’un master en Esthétique de l’Art (Sorbonne) et d’un master en Design (Ensci), Lia se penche sur les diverses formes de processus créatif en tant que pratique artistique à part entière. Depuis 2015, Lia questionne l’espace d’exposition en investissant une étagère basique - planche de bois et équerres - le cadre de Shelves project. Elle invite régulièrement des artistes a exposer des objets d’inspirations sur une étagère de son atelier soulignant l’importance du processus créatif dans l’élaboration d’une œuvre. C’est dans cette logique, que l’artiste a pensé le projet de Parties Prises : des éléments éparses qui créent le lien entre le processus de création et la réalisation d’une œuvre. Parties Prises est à la fois un laboratoire d’idées, une agence de création et une maison d’éditions.

La vie comme un roman-photo

Parallèlement à ses pratiques artistiques, Lia a réalisé ses premiers romans-photos en 2010 - comme une forme de témoignages de son époque. Publié sur internet, "Vasistas" présentait des épisodes sous forme d'auto-photo-fiction autour de lieux phares comme le Palais de Tokyo, Colette, La Villa Noailles, la Cinémathèque de Tanger derrière l'objectif de Mélanie Hawkins. La première saison a été publié et présenté à la librairie Yvon Lambert en 2011. En 2015, Lia reprends le format du roman-photo 2.0 en se mettant à nouveau en scène pour mener des entretiens autour d’un café. Derrière l’objectif du photographe Shehan Hanwellage : Le Café Matinal voit le jour. Plus de 80 rencontres avec des personnalités de l'art, du design et de la mode. Lia travaille actuellement sur divers projets d’éditions avec Parties Prises dont une revue à venir “Comme un roman-photo”…

liarochasparis_portrait.jpg

Lia Rochas-Pàris

photo : Shehan Hanwellage

EN/

Some pieces of the puzzle

Lia composes with the elements. From collages, drawings, sculptures, Shelves exhibitions to "roman-photos", Lia Rochas-Pàris considers each piece as a piece of a puzzle that can be guessed outline. His practice of collage materializes this vision. Not limited to paper, Lia Rochas-Pàris explores forms, empty spaces, materials and volumes, through the use of paint, earth, plaster or textile. Since 2010, Lia has exhibited her works between Paris and New York through Arles, Marseille or Amsterdam. She multiplies the collaborations notably with GUCCI, La Villa Vassilieff, Le Coeur, À Rebours x Fondation Lafayette, Maison Lévy, Coralie Marabelle & with John Lobb during the Parcours Saint-Germain.

What is it? What Art is

Holder of a master degree in Aesthetics of Art and a Master in Design, Lia looks at the various forms of creative process as a full-fledged artistic practice. Since 2015, Lia has been questioning the exhibition space by investing a basic shelf - wood board and squares - the frame of Shelves project. She regularly invites artists to display inspirational objects on a shelf in her studio, highlighting the importance of the creative process in the development of a work. Since 2017, the project has become punctually extramural as at Villa Vassilieff, The Heart, Lafayette Anticipations ...

La vie comme un roman-photo

Along with her artistic practices, Lia made her first photo novels in 2010 - as a form of testimonials of her time. Posted on the Internet, "Vasistas" presented episodes in the form of auto-photo-fiction around key places such as the Palais de Tokyo, Colette, Villa Noailles, Tangier Cinematheque behind the lens of Melanie Hawkins. The first season was published and presented at the Yvon Lambert bookstore in 2011. In 2015, Lia resumes the format of the novel-photo 2.0 by staging again to conduct talks around a coffee. Behind the lens of photographer Shehan Hanwellage: Le Café Matinal is born. More than 80 meetings with personalities of art, design and fashion. Lia is currently working on various book projects including a magazine "comme un roman-photo" …